Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 16:50

EDITO-1-.jpg 

L' Edito du journal municipal. Décembre 2013.


 

Monsieur Le Maire,

 

 

Aujourd’hui, vous avez répondu dans votre éditorial à la population qui s’inquiète face à la hausse des actes malveillants, à savoir :

- Braquage de la bijouterie Gresset la semaine dernière

- Trafic d’armes important révélé la semaine précédente.

- L’école maternelle Floréal saccagée  à 2 reprises mi-novembre.

- Voitures incendiées la même semaine.

- Nouveau buraliste cambriolé.

- Agression à l’arme blanche d’un père de famille

- Menaces de mort nombreuses.

- Racket des collégiens.

- Cambriolages multiples.

- Trafic de drogues dans les locaux des rangements de poussettes et vélos mais aussi près des locaux de poubelles des résidences.


Voilà le bilan pour ces 2 derniers mois. Mais jusqu’où faut-il remonter dans le temps, jusqu’où faut-il aller pour que le dédain et le déni des personnes qui gèrent actuellement la ville cessent ?


Et les chiffres de la délinquance, où sont-ils ? Lors de notre rencontre la semaine dernière, vous avez dit que vous n’en aviez même pas connaissance, qu’ils n’étaient même pas en votre possession !


Nous avons de notre coté des courriers qui révèlent l’existence de pétitions et d’attestations adressées à la gendarmerie et à la mairie qui sont restées lettre morte depuis des mois. Le déni et l’impunité sont les seules réponses apportées par votre petite majorité en place.


Dans Votre éditorial, vous écrivez : «  il faut éviter de donner trop d’importance et surtout de vouloir en faire un enjeu politique (…) » Mais l’enjeu est justement politique, non pas au sens politicien que vous lui accordez mais bien à celui correspondant au sens premier, à savoir la gestion de la cité. Vous ajoutez : « Continuons dans cette voie où l’union fait la force» Mais laquelle ? Celle qui délaisse les victimes ? Celle qui ferme les yeux sur la réalité ?


Vous,  qui êtes président du comité de soutien de notre adversaire qui propose juste de rassurer la population en lui faisant croire que « Tout va bien à Tullins » tout comme dans le meilleur des mondes, vous qualifiez tous ces faits de « petite délinquance » de quelques « dégradations constatées » à laquelle il ne faut pas prêter attention.

Quel stade de violences faut-il atteindre pour que vous agissiez ? Mais êtes-vous encore en mesure d’agir, n’êtes-vous pas déjà dépassé par cette délinquance locale ? Pourtant, vous avez projeté pour demain de créer 450 logements dans le quartier du Salamot, dont 25 % de logements sociaux, soit près de 2 000 habitants en plus. Voulez-vous créer à Tullins l’erreur grenobloise du quartier de la Villeneuve alors que vous  avez déjà du mal à assurer votre rôle de protection dans une commune qui compte près de 8000 habitants ? 


Aujourd’hui, c’est vous qui avez déjà dessiné les contours d’un avenir que nous n’avons pas choisi ! Il nous faudra compter sur le rassemblement de toutes les forces vives et dynamiques de notre commune qui désirent un avenir meilleur, sur les énergies positives, sur celles et ceux qui ne sont pas tombées dans la fatalité pour assumer les responsabilités que vous avez abandonnées.

Tullins Avenir 2014 est déjà en marche pour laisser s’exprimer tous ceux que vous avez délaissés pendant douze ans de mandature, ceux pour qui le bien-être et l’épanouissement sont indissociables de la sécurité, ceux qui espèrent voir leurs enfants grandir sereinement dans l’avenir.


Mais rassurez-vous Mr le Maire, demain il ne s’agira plus de votre choix, mais de celui des Tullinois, qui seront enfin libres de le faire !

 

Salutations républicaines.

 

 

                                                                                          Cédric Augier

Tête de liste Tullins Avenir 2014.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Julie 03/01/2014 19:45


Il faut croire que la municipalité en place n'a pas l'esprit tranquille pour répondre aussi ouvertement à votre campagne à travers le journal municipal... D'ailleurs a-t-elle réellement le droit
de se servir de ce support à de telles fins ?

Cedric Augier 03/01/2014 20:12



Bonsoir,


Vu la gestion peu transparente et plus que contestable, c'est sur qu'elle est loin d'avoir l'esprit tranquille! D'ailleurs, ils se montrent de plus en plus agressifs. Et en effet, la loi n'est
pas respectée car la municipalité Marron-Dherbeys se sert, en période électorale et aux frais du contribuable, du journal municipal, pour faire de la propagande. D'où notre lettre ouverte
adressée au maire qui est restée sans réponse, notre article sur le blog de rappel à la loi et un contrôle prévu lors de la cérémonie des voeux afin d'éviter tout abus.


Très cordialement.