Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 16:16

.Demain 23 mai Gérard DEZEMPTE, Conseiller Général de l’Isère sera contraint de saisir la Commission d’Accès aux documents Administratifs (CADA) pour savoir ce qui se passe dans l’Assemblée…  Dont il est l’élu !

 

sens interditNous comprenons mieux où Maurice Marron Maire de Tullins et  Jean-Marie Gouiran Directeur général des services de la mairie de Tullins ont appris leur pratique de gestion administrative.

 

Il est de droit selon la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 qui "reconnaît à toute personne le droit d'obtenir communication des documents détenus par une administration, quels que soient leur forme ou leur support".

 

Pourquoi, donc la mairie ne nous donne pas accès aux documents  demandés.

 

À ce jour, nous n'avons reçu aucune réponse à nos courriers, ce qui en dit long sur le respect des tullinois.

 

Qu'ont-ils donc à nous cacher ? De quoi ont ils peur?

Deux questions que les citoyens sont en droit de se poser face aux refus systématiques et réitérés opposés par la majorité aux légitimes demandes d’informations.

 

"Demain 23 mai Gérard DEZEMPTE, Conseiller Général de l’Isère sera contraint de saisir la Commission d’Accès aux documents Administratifs (CADA) pour savoir ce qui se passe dans l’Assemblée… Dont il est l’élu !

André VALLINI et sa majorité PS/Les Verts ont choisi une opacité assumée sur le fonctionnement du Conseil Général. Avec cynisme et sans état d’âme.

Aucune réponse n’a été donnée à la lettre du 23 mars dernier demandant au Président du Conseil Général qu’il « communique tous les contrats des membres de son cabinet » depuis qu’il est à la tête de l’assemblée départementale.

M. Gérard DEZEMPTE précisait dans sa lettre « Vous voudrez bien pour chacun des contrats m’indiquer : le nom et le prénom de la personne, la date de son entrée dans votre cabinet, la date éventuelle de sa sortie, le niveau de sa rémunération ainsi que le montant d’une éventuelle indemnité de départ ».

Il exigeait cette liste estimant que le Président n’a « jamais daigné donner aucune information à l’Assemblée départementale, refusant toute transparence sur le fonctionnement de votre cabinet ».

On comprend parfaitement la tactique de la ligne Maginot appliquée par les donneurs de leçon de transparence que sont le PS, les Verts et leurs alliés. Il s’agit de cacher des pratiques effectuées au détriment du contribuable Isérois. Elle en dit long sur l’authenticité de leurs discours et des procédures engagées jusqu’à l’Élysée par Raymond AVRILLIER : les Verts (Rouge) réclament des éléments d’information à Paris qu’ils refusent dans les collectivités qu’ils cogèrent !

Gageons que la CADA estimera que ces informations sont de droit pour un élu départemental et que les Isérois découvriront bientôt une petite partie de la face cachée de la gestion PS/Les Verts."

(source UMP Isére)

Partager cet article

Repost0

commentaires